Caroline Breton conçoit des projets chorégraphiques et est interprète pour des pièces de danse, théâtre et au cinéma. 

Au sortir de l'ERACM, elle fonde le collectif Extime avec Jean-Pierre Baro et joue dans leurs créations pendant 6 ans. Elle a notamment travaillé pour Jean-Louis Martinelli dans ses productions à Nanterre-Amandiers, Bérangère Jannelle au Théâtre de la Ville, Yves-Noël Genod et dans des performances de Falk Richter et de Christiane Jatahy à la Biennale de Venise.

Elle travaille comme danseuse pour Marco Berrettini dans My Soul is my Visa aux Rencontres Chorégraphiques de Seine-Saint-Denis et tournée, et reprend iFeel2 au Teatro di Roma et à Marseille Objectif danse. Elle danse avec Christophe Haleb dans CommunExtase à Actoral & Danse à Uzès, Nadia Beugré sur Legacy au Théâtre de la cité internationale/ Festival d’Automne, et collabore avec Olivier Muller sur HooDie au CCN de Montpellier.

Elle donne une conférence sur le féminisme “Quelle est la différence entre une femme?” notamment à la Gaîté Lyrique et crée des performances d’art contemporain au New Museum à New York, La Laiterie Strasbourg, Les Ateliers Berthier/Odéon et le Centre Pompidou.

En 2018, elle fonde avec Charles Chemin le groupe Karol Karol. Ils conçoivent des pièces entre danse et théâtre, I Hope à la Ménagerie de Verre en 2019 et figures en 2021. Elle développe De Natura Rerum, une pièce pour 4 interprètes. 

© Clélia Schaeffer